L`Intermède
Le choix de la rédaction aujourd`hui
dinosaures, dinosaures a plumes, espace des sciences, champs libres, rennes, museum dhistoire naturelle de nantes, musée paléontologique du liaoning, anchiornis, microraptor, fossiles, chine
à
 la Une de L`Intermède        Instantanés : l`actualité de la photographie
L'édito        Scènes : l`actualité de la danse et du théâtre
L`actualité culturelle à l`étranger        Formes : l`actualité de la sculpture, du design et de l`architecture
L`actualité de la recherche        crans : l`actualité du cinéma et des séries TV
Tous les dossiers        Civilisation : l`actualité des événements liés à des cultures
Toutes les chroniques        Pages : l`actualité de la littérature et du dessin
La rédaction de L`Intermède        Toiles : l`actualité de la peinture
Nous contacter        Sons : l`actualité de la musique

Suivez l`actualité de L`Intermède sur FacebookS`abonner à la newsletter de L`IntermèdeS`abonner au flux RSS de L`IntermèdeRetrouvez nos meilleurs interludes sur notre chaîne YouTube
L`interlude du jour

 
 
 
 
 
2062, exposition, gaite lyrique, gaite, lyrique, installation, installations, analyse, interview, oeuvre, photo, photos, photographie, photographies, hybrid, futur, pleix, chivialle, superamas
exposition, la gaité lyrique, futur, présent, Aller-Retour vers le futur, 2062, installation, expo, évolution, technologie, artistes, temps, espace, innovation, science, voyage dans le temps
QUOI DE MIEUX que les nouvelles technologies et l'art numérique pour interroger le futur ? L'exposition 2062 - Aller-retour vers le futur, jusqu'au 25 mars à la Gaîté Lyrique, à Paris, regarde un demi-siècle en avant pour mieux analyser le présent, au croisement du design industriel, de l'architecture, du cinéma, de la musique, de la photographie et du spectacle vivant. Un ensemble qui interroge les frontières entre art plastique et progrès scientifiques, dans un mouvement de redéfinition des champs de création.

Par Hélène Deaucourt

SCIENTIFIQUES, ARTISTES, DESIGNERS, publicitaires et entrepreneurs : ils se sont tous réunis pour explorer le futur par le présent et le présent par le futur et interroger la relation au temps et à l'espace. Les oeuvres exposées à la Gaîté Lyrique jusqu'à la fin du mois jouent avec nos sens, sur une ambiance sonore ménagée par FREAKS (freearchitects). Dans une Urne transtemporelle, ces architectes fous déconstruisent le temps en invitant au retour exposition, la gaité lyrique, futur, présent, Aller-Retour vers le futur, 2062, installation, expo, évolution, technologie, artistes, temps, espace, innovation, science, voyage dans le tempsvers le futur, par l'enregistrement de messages qui ne pourront être entendus qu'en 2062 alors qu'ils seront déjà du passé. Une démarche qui invite à se penser engagé dans le temps qui s'écoule, en déjouant son rapport à l'immédiateté, mais aussi à interroger son présent personnel par une projection dans un futur encore inaccessible.


2012, la ferme des animaux ?

UN QUESTIONNEMENT qu'épouse l'oeuvre de NoDesign.net (Jean-Louis Frechin et Uros Petrevski) : Saudade du futur – 1862-2062, chronologie du futur, naviguant allègrement entre les époques. Dans le futur, on imagine que le livre papier aura disparu, et qu'en 2042 une édition publique et partagée des Misérables de Victor Hugo verra le jour sur la motivation de quelques irréductibles. Juste à côté, on revoit la locomotive "Ten Whell" de 1901-1902, premiers pas vers le loisir de masse autorisé par une science nouvelle face à une maquette d'Airbus A380 alliant plaisir et innovation technologique. En bref, on conçoit un futur à partir des innovations passées et présente.

ON POUSSE AUSSI des dynamiques contemporaines à leur paroxysme ; ainsi des installations audiovisuelles du collectif PLEIX, qui dissèquent les mécanismes futurs de surconsommation. Hybrid invite à s'approcher d'écrans suspendus, montrant les photographies naïves d'animaux innocents qui se transforment soudain en créatures monstrueuses et agressives lorsqu'on s'en approche. Le monde sauvage prend sa revanche sur toutes les expériences et les manipulations que l'homme lui fait subir pourexposition, la gaité lyrique, futur, présent, Aller-Retour vers le futur, 2062, installation, expo, évolution, technologie, artistes, temps, espace, innovation, science, voyage dans le temps     se rendre "comme maître et possesseur de la nature". Le collectif met ainsi en scène les hommes dans leur logique de consommation et de divertissement. Il les montre en train d'accumuler et d'entasser toujours plus, oubliant leur origine et le monde qui les entoure.

SUR D'AUTRES ÉCRANS, accompagnés d'un
montage sonore faisant résonner des soupirs de plaisir, comme une publicité pour un shampoing ou un yahourt, des aliments se donnent à dévorer. Mais c'est une nourriture aux couleurs bien trop vives, à l'apparence commune et pourtant irréelle qui, au plaisir des formes et des matières, substitue le dégoût. HFCS : ces quatre initiales désignent ce que pourrait devenir la table de demain, à coup de manipulations génétiques et de trouvailles marketing pour plaire aux attentes nouvelles que la publicité a elle-même créées. A contrario, dans une démarche presque utopique, Damien Chivialle présente sa Micro-ferme, ferme atypique qui propose de résoudre le paradoxe du toujours plus et du toujours plus rapide avec les mêmes ressources naturelles. Faire pousser sur le toit d'un container une nature non modifiée par l'homme, voilà ce que peut promettre un avenir que l'individu saurait prendre en mains. Ecologie et technologies, nature et sciences peuvent donc cohabiter. L'homme n'a pas à faire un choix entre le progrès et le retour à un âge d'or : il peut créer un nouvel espace totalement hermétique et le transformer en matériau nouveau, pour redonner toute leur place aux cycles naturels. Fragilité et durabilité, éphémère et solidité : la serre hors-sol posée au-dessus de ces containers surmonte les paradoxes que la nouvelle consommation a posés.


Huis clos

UN VOYAGE DANS LE TEMPS qui prend de multiples formes jusqu'à la fin du mois de mars, avec une série de  spectacles vivants, théâtre, performances et concerts. À noter : Diario Utopico de Motus, en collaboration avec Cyril Teste et Jérôme Game d'abord, qui se demande ce qu'il reste aujourd'hui de Don Quichotte ("Quels résidus, particules de récit nous reste-t-il où s'invente-t-on à partir d'une oeuvre aussi lointaine, et pourtant encore très présente dans notre monde contemporain ?") ; Terra Nova de Crew, contant au public muni de casques la conquête du Pôle Sud, dont il deviendra rapidement un acteur ; et un troisième spectacle, Youdream de Superamas, dont le public invité à échanger ses rêves européens sur la plateforme youdream.be, est finalement le metteur en scène.

exposition, la gaité lyrique, futur, présent, Aller-Retour vers le futur, 2062, installation, expo, évolution, technologie, artistes, temps, espace, innovation, science, voyage dans le tempsPUIS UNE PERFORMANCE COLLECTIVE clôturera l'exposition, du 23 au 25 mars : 70 personnes seront enfermées dans une salle de la Gaîté Lyrique pendant quarante-huit heures, plus précisément dans un Sous-marin immobile en guise de capsule spatio-temporelle. Alimentés par un buffet permanent, participant à des activités collectives, et surpris par des évènements gardés secrets jusqu'à l'événement, les sous-mariniers pourront explorer en silence ou à plusieurs leur perception du temps, en chassant un nouveau Moby Dick, en quête de leur identité intestine.


H.D.
----------------------

à Paris, le 08/03/2012

2062, Aller-Retour vers le futur
Jusqu'au 25 mars 2012
La Gaité Lyrique
3bis rue Papin - 75003 Paris

Mar : 14h-22h / Mer-Sam : 14h-20h / Dim : 14h-19h
Tarif plein : 7 € / Tarif réduit :  5 €
Rens. : 01.53.01.51.51

 




D`autres articles de la rubrique Civilisations

Exposition : Les Sorcières, entre mythes et réalités au Musée de la Poste, à Paris, jusqu`au 31 mars 2012.

Exposition : Les manuscrits de Birmanie au Musée Guimet, à Paris, jusqu`au 23 janvier 2012.