L`Intermède
Le choix de la rédaction de L`Intermède

Picasso bleu et rose
Musée d'Orsay, Paris
Jusqu'au 6 janvier 2019



En deux mots

 
Le Musée d'Orsay, en partenariat avec le Musée Picasso de Paris, présente depuis septembre un ensemble de tableaux issus des périodes bleue et rose de l’artiste : picasso bleu et rose, musee orsay, prison saint-lazare, vincent van gogh, Toulouse-Lautrec, belle epoquel’occasion de mieux comprendre les liens entre ces deux périodes, tout en saisissant l’opportunité d’admirer des toiles temporairement empruntées au Metropolitan Museum de New York ou à des collections privées.

Depuis la fascination de l'artiste pour Van Gogh et Toulouse-Lautrec jusqu'à l'affirmation de son trait si particulier, on voit ici se dérouler toute l'œuvre de ses années de jeunesse, de 1900 à 1906. Dans le Paris à la Belle Époque, l’artiste observe la ville et fait des rencontres qui lui deviennent autant de sujets d'inspiration, et comme si on assistait à une métamorphose au fil de laquelle s’affirme de plus en plus son style : on reconnaît d'abord ses inspirations datant de la fin du siècle précédent ; on découvre ensuite petit à petit un jeu de couleurs où le bleu devient dominant, puis se mêle rose, qui lui-même finit par se mêler à l'ocre. Au fil de ce parcours, les visages se transforment de plus en plus jusqu'à une des esquisses finales : le "visage-masque".

Mais le Picasso du tout début du XXe siècle, c'est aussi la peinture d'un Paris vécu par un jeune homme de vingt ans qui semble épuiser la ville : la représentation est celle des fêtes et des plaisirs mais aussi celles des marginaux et des plus pauvres. On passe ainsi du repas frugal et des portraits de prisonnières aux scènes érotiques, présentées dans un couloir, qui mettent en scène certains amis de Picasso dans des maisons closes. Durant la période bleue, il peint la mélancolie et le désespoir des femmes enfermées à la prison de Saint-Lazare, surtout des prostituées reléguées là avec leurs enfants. Durant la période rose, Picasso s'intéresse particulièrement au cirque. On y voit des familles et des enfants mais aussi des arlequins. Certaines figures légères contrastent avec d'autres beaucoup plus lourdes. Aussi l'exposition peut-elle se lire comme la vision d’un passage : celui qui mène l’artiste à la maturité, à travers une série de transformations plastiques où semble se former sous nos yeux le grand artiste en devenir.
 
Brice Thalien
---------------------------

À Paris, le 3 décembre 2018
 

Voir le site officiel de l'exposition 

Picasso bleu et rose
Jusqu'au 6 janvier 2019
Musée d'Orsay
1 rue de la Légion d'Honneur, Paris 7e

Mar-Mer, Ven-Dim 9h30-18h
Nocturne jusqu'à 21h45 le jeudi
Fermé lundi, 1er mai et 25 décembre
Tarif plein : 14 € / Tarif réduit : 11 €

Rens. : 01 40 49 48 14



Le dernier article de la rubrique Toiles

collection chtchoukine, icones de lart moderne, fondation louis vuitton, anne baldassari, andre-marc delocque-fourcaud, avant-garde, russie, impressionnisme, matisse, picasso, cezanne, gauguin, monet
Tous les choix de la rédaction de L`IntermèdeTous les choix de la rédaction de L`Intermède