L`Intermède
Le choix de la rédaction de L`Intermède

Alice et autres merveilles
Espace Cardin
Jusqu'au 27 décembre 2018



En deux mots

 
alice et autres merveilles, theatre de la ville, espace cardin, fabrice melquiot, lewis carroll, emmanuel demarcy-mota, nonsense, petit chaperon rouge, barbie, pinocchioCent-cinquante-trois ans après sa naissance sous la plume de Lewis Carroll, Alice nous fascine toujours autant et continue, à travers son incroyable voyage, à faire rêver petits et grands. Cette fascination, Fabrice Melquiot et Emmanuel Demarcy-Mota l’éprouvent et la communiquent dans une adaptation théâtrale des aventures de la jeune fille. Personnages fantasques, costumes chatoyants et scénographie spectaculaire, tout concourt, dans cette création du Théâtre de la Ville, à célébrer le nonsense carrollien et à nous entraîner dans le monde fou d’Alice et [d’]autres merveilles.
 
L’histoire d’Alice mise en scène par Emmanuel Demarcy-Mota, c’est d’abord une question de rythme et de surprises. De l’apparition inattendue de l’héroïne jaillissant en plein public à la brutale sonnerie de réveil qui met un terme à son rêve, tout est affaire de surgissements, de courses effrénées ou de quêtes impatientes. Trappes, portes, rideaux, fumées et lumières se répondent et s’associent en un ballet d’ouvertures et de fermetures dans l’espace duquel apparaissent les personnages. On y court, on y danse, on y crie de surprise, on y vole même parfois et on y perd la tête ! En parallèle, par la magie des costumes, des accessoires et de la vidéo, Emmanuel Demarcy-Mota y relève le défi de faire grandir ou rapetisser son personnage à l’envi, reproduisant par là – véritable gageure au théâtre – les transformations imaginées par Carroll pour sa protagoniste. D’ailleurs, dans le monde que Melquiot et Demarcy-Mota nous donnent à voir, tout est si extraordinaire que tout est possible ! Le théâtre devient un terrain de jeu où scintillent et se rencontrent en un merveilleux feu d’artifice, non seulement Alice, le lapin, le chat du Cheshire ou la reine de cœur, mais aussi un Petit Chaperon rouge lassé de son loup, une Barbie mégalomane et un Pinocchio amoureux.

Ainsi, ce qu’il y a de remarquable dans cette œuvre d’art totale et spectaculaire, c’est qu’elle nous happe et nous projette dans le monde sens dessus dessous qu’Alice explore. La logique est abolie, les règles n’ont plus cours et dans ce tourbillon qui envahit le plateau, seuls le caprice et la quête du plaisir ont droit de cité. On y trouvera peut-être quelques scènes peu convaincantes, mais on y trouvera surtout de quoi se délecter !
Marion Point
-------------------
Le 21 décembre 2018



Alice et autres merveilles
Fabrice Melquiot et Ammanuel Demarcy-Mota, d'après Lewis Carroll
Espace Cardin
1 avenue Gabriel, Paris 8e
21, 22, 23 et 27 décembre
À 14h30, 15h ou 19h30
Tarifs : de 5 à 26 €
Durée : 1h15
Rens. : 01 42 74 22 77

Crédit photo : Jean-Louis Fernandez


Le dernier article de la rubrique Scènes

la grue du japon, theatre, fabrice melquiot, charlotte rampling, andre wilms, vladislav galard, christophe hocke, france culture, dominique depret, remy poncet, isabelle st rose, theatre de la ville
Tous les choix de la rédaction de L`IntermèdeTous les choix de la rédaction de L`Intermède